Perte de Poids Saine

Etude de cas

Données du patient

Données du patient

Age : 57 ans
Sexe : masculin
Taille : 1.54 m
Poids initial : 99.25 kg
BMI initial : 41.80 kg/m²
Poids final : 67.85 kg
BMI final : 28.60 kg/m²


Antécédents médicaux / diagnostic

Antécédents médicaux / diagnostic

Un homme de 57 ans souffrant de diabète de type 2 et d’un syndrome métabolique a consulté un nutritionniste pour perdre du poids et améliorer son état de santé. En plus de la Metformine servant à réguler le taux de sucre dans le sang, le patient prenait également du Vocado et du Bisoprolol visant à réduire la pression artérielle. Le régime mis en place était un régime basse -calories avec une alimentation variée, combiné à un niveau d’activité quotidienne plus élevé lié à un retour au travail après un long congé de maladie (hernie discale).


Graphiques reprenant les valeurs mesurées

Graphiques reprenant les valeurs mesurées

Poids

Le patient a perdu 31.00 kg en un peu plus d’un an. La perte de poids a été continue.

  • 7 novembre 2012 : 99.25 kg
  • 9 janvier 201: 91.85 kg
  • 13 mars 2013 : 83.90 kg
  • 11 septembre 2013 : 67.85 kg

 

Graphiques reprenant les valeurs mesurées

Masse grasse

Le pourcentage de masse grasse a diminué de manière constante sur l’ensemble de la période. Le point de mesure final se situe dans les valeurs statistiques normales.

  • 7 novembre 2012 : 43.00 %
  • 9 janvier 2013 : 38.00 %
  • 13 mars 2013 : 33.00 %
  • 11 septembre 2013 : 21.00 %

Graphiques reprenant les valeurs mesurées

Masse musculaire squelettique

La masse musculaire squelettique a également diminué sur l’ensemble de la période mais contrairement à la masse grasse, la perte de masse musculaire squelettique s’élève à seulement un peu moins de 3.00 kg. Cependant, au regard de la perte de poids totale de 31.20 kg, on pourrait pratiquement ne pas en tenir compte.

  • 7 novembre 2012 : 28.75 kg
  • 9 janvier 2013 : 28.85 kg
  • 13 mars 2013 : 27.70 kg
  • 11 septembre 2013 : 26.60 kg

Graphiques reprenant les valeurs mesurées

Body Composition Chart (BCC)

La réduction de la masse grasse est également clairement visible sur le BCC. Au début, le patient se trouvait bien en dehors des valeurs statiques normales, dans la zone « obésité ». Progressivement, les points de mesure se sont rapprochés de la zone « masse musculaire élevée ». La masse maigre (masse musculaire squelettique, pourcentage d’eau total) a également diminué, alors que la masse musculaire n’a pratiquement subi aucune modification.


Résumé

Résumé

Une perte de poids a permis de réduire la médication, d’améliorer le métabolisme et donc d’atteindre les objectifs du traitement.

La mesure de la composition corporelle à l’aide du seca mBCA permet de souligner l’évolution positive du traitement. La perte de poids idéale est représentée de manière très claire sur le Body Composition Chart (BCC). Le patient a perdu 31 kg en un peu plus d’une année. Cette perte de poids s’est accompagnée d’une perte relativement faible de la masse musculaire squelettique (2.80 kg) et d’une réduction importante de masse grasse relative (22.30 %). La faible perte de masse musculaire squelettique et la perte importante de masse grasse permet dans le présent cas de parler de perte de poids saine.

Le patient a été en mesure d’améliorer l’état de son métabolisme par une perte de poids saine avec réduction de sa masse grasse (résultat pouvant être évalué à l’aide du seca mBCA).



Perte de Poids Malsaine

Etude de cas

Données du patient

Données du patient

Age : 37 ans
Sexe : féminin
Taille : 1.76 m
Poids initial : 146.40 kg
BMI initial : 47.30 kg/m²
Poids final : 125.70 kg
Final BMI : 40.60 kg/m²


Antécédents médicaux / diagnostic

Antécédents médicaux / diagnostic

Une femme de 37 ans souffrant de diabète de type 2 et d’un surpoids important (BMI 47.30 kg/m²) présente un taux de glycohémoglobine (HbA1c) élevé : 9.50 %. Au cours d’un examen de routine de surveillance de son diabète à l’hôpital, on conseilla à la patiente d’augmenter son niveau d’activité physique tout en modifiant simultanément ses habitudes alimentaires, avec pour objectif de normaliser son taux de HbA1c.


Graphiques présentant les valeurs mesurées

Graphiques présentant les valeurs mesurées

Poids

La patiente a perdu plus de 20 kg en seulement 2.5 mois.

 

  • 4 décembre 2012 : 146.40 kg
  • 14 janvier 2013 : 131.70 kg
  • 26 février 2013 : 125.70 kg

Graphiques présentant les valeurs mesurées

Masse grasse

Dans l’ensemble, le pourcentage de masse grasse a simplement chuté légèrement. On note même une légère augmentation entre janvier et fin février.

 

  • 4 décembre 2012 : 46.70 %
  • 14 janvier 2013 : 45.50 %
  • 26 février 2013 : 45.70 %

 

Graphiques présentant les valeurs mesurées

Masse musculaire squelettique

La masse musculaire d’autre part a fortement chuté. Tout au long de la perte de poids, la masse musculaire a chuté de 6.60 kg, ce qui correspond à un peu moins du tiers de la perte de poids totale de 20.70 kg.

 

  • 4 décembre 2012 : 47.50 kg
  • 14 janvier 2013 : 42.10 kg
  • 26 février 2013 : 40.90 kg

Graphiques présentant les valeurs mesurées

Body Composition Chart (BCC)

Le BCC indique clairement qu’il est impossible d’améliorer la composition corporelle de la patiente au fil du temps et que la perte de poids doit être considérée comme malsaine. Les points de mesure se sont déplacés vers la gauche (réduction de la masse musculaire) au lieu de se déplacer vers le bas (réduction de la masse grasse).

Graphiques présentant les valeurs mesurées

Body Composition Chart (BCC)

Le BCC indique clairement qu’il est impossible d’améliorer la composition corporelle de la patiente au fil du temps et que la perte de poids doit être considérée comme malsaine. Les points de mesure se sont déplacés vers la gauche (réduction de la masse musculaire) au lieu de se déplacer vers le bas (réduction de la masse grasse).


Résumé

Résumé

L’objectif du traitement était d’obtenir une réduction de la valeur HbA1c.

La mesure de la composition corporelle à l’aide du seca mBCA indique cependant que la perte de poids a été trop rapide et doit être considérée comme malsaine au regard de la perte importante de masse musculaire. Un taux métabolique de base diminué, associé à la perte de poids indique un risque de reprise de poids rapide (effet yo-yo). Le seca mBCA est donc un outil de contrôle idéal pour détecter de telles anomalies lorsque le traitement semble avoir réussi.

Cet exemple montre que l’objectif thérapeutique ciblé ne doit pas se limiter à la valeur HbA1c. Dans le cadre d’un traitement continu, le maintien de la masse musculaire, c’est-à-dire une activité physique accrue, doit être envisagé en plus des changements alimentaires.

La mesure de la composition corporelle au fil du temps à l’aide du grâce au seca mBCA permet de détecter une perte de poids malsaine et de la corriger au moyen de mesures adaptées en cours de traitement.